Accueil Ce texte est tiré de la brochure :
un autre monde est possible
ni la ville ni la campagne, le plaisir des deux
Des espaces autonomes, écologiques, libres, souverains à créer.

contact avec les auteurs



SANS SECRET, NI PROFIT

COMMENT CONSTRUIRE UNE MAISON ECOLOGIQUE
DÉMONTABLE, AUTO ORGANISEE DE 33 M2,
POUR UNE PERSONNE, POUR COÛT DE 2 500 F



Parce que son mode de production supprime les intermédiaires, les matériaux sont pris, au maximum, sur place (bois, terre, humus, pierres, paille,plantes, fleurs etc.).

Les rapports humains sont basés sur l'entre aide ludique et solidaire.

Il faut avoir :
du temps pour faire soi même le maximum;
des astuces techniques;
des plans de récupération ( bouteilles, bidons, vitres, etc....);
un peu de tunes, mais pas clé crédit.

Tous ces éléments sont bien différents du système de marché qui, lui, est basé sur une abondance privative (faire payer plusieurs fois le m2 déjà construit avec les loyers, et engraisser les financiers avec les crédits pendant 20 ans ...)
Quant à nous (12 000 000 personnes précarisées en France, à divers titres, dont 500 000 S.D.F., alors qu'il y a 2 000 000 logements vides), puisque le système de marché nous exclut, excluons le de notre vie.
Ce système est absurde, il n'a plus de sens.
L'impérialisme marchand tend à coloniser tout l'espace temps de nos vies et â nous racketter sur nos nécessités vitales; Il faut en sortir !!
Il ne s'agit pas non plus de s'en remettre à un pouvoir séparé, type Etat, avec un plan logement qui serait soi disant le garant de l'intérêt public, alors que celui ci est aussi investi par la raison marchande, la compétition, la guerre économique locale et mondialisée.
La gestion du capital de droite ou de gauche c'est KIF KIF.
L'heure est à, la reconquête de TERRITOIRES NUTRITIFS et AFFECTIFS, D'ESPACES OUVERTS.
La liquidation des paysans, par le système du marché mondial, fait que le prix de la terre perd 3% par an.
Nous pouvons trouver, dans certains endroits, des espaces de 2 MF à 3 MF l'hectare, ce qui porte entre 20 et 35 centimes le m2 ( Hautes Cévennes).:.

Eux, ce sont des anti humains.
Ils préfèrent voir crever les gens et loger du vide plutôt que leurs maisons soient utilisées.
Qu'ils se les gardent.

LEUR PERMIS DE CONSTRUIRE est UNE ARME DE DESTRUCTION DE L'ECOSYSTEME ET DE NOTRE ESPECE avec la spéculation foncière par les rnaffias politico financières (dont nous voyons actuellement quelques écumes dans les merdias).
L'EXIGENCE est donc de CREER DES ESPACES HABITABLES, PAS CHERS, DEMONTABLES, ANTI POLLUANTS pour dépasser le conflit sédentaro-nomadisme.
SURTOUT AUTO ORGANISONS NOUS, AYONS le MOINS POSSIBLE BESOIN D'EUX, ILS NE PORTENT PLUS L'AVENIR


DEVIS POUR LE PERMIS DE VIVRE
(en achetant le minimum et au moins cher).


Sa philosophie :
C'est de ne demander strictement rien aux communes.
Prise en charge et responsabilité globale relativement à sa vie et aux intérêts de la planète.
Ne leur demander, ni leur électricité d'origine nucléaire, ni leur eau polluée de chlore, de nitrate et de plomb, ni leurs infrastructures,... etc.
Répondre 1 chaque besoin par une création alternative, la plus écologique et autonome possible.
Ainsi vous découvrirez un autre possible, et vous développerez une autre culture pour une autre civilisation.

USAGE DU TEMPS

Soit on bosse dans le système et il réalise une plue value sur notre dos :
TRAVAIL = ARGENT x TEMPS
W = A x T

Soit on ne fait que ce que l'on aime avec les gens que l'on aime, en fonction de nos besoins et de nos désirs, le travail alors se transforme en activité responsable et désaliénée.
ACTIVITE = INFORMATION x ENERGIE x TEMPS
A= I x E x T
A partir de là, on peut pratiquer des échanges anti et non marchands, soit en comptabilisant en heures de travail social moyen (H.T.S.M) comme unité de mesure, soit mieux encore à chacun selon ses besoins et désirs, à chacun selon ses moyens, cela devant être un contrat libre, décidé par les individus eux mêmes.

L'OBJECTIF ESSENTIEL ETANT LE RENFORCEMENT DE L'AUTONOMIE INDIVIDUELLE SUR TOUS LES PLANS

La fin du marché

Le système de marché est un système qui centralise argent et pouvoir, par le biais des places boursières et financières, quasi totale sur tous les pays et sur tous les individus de la planète.
Nous proposons un autre type d'échange, qui, une fois garanties les nécessités vitales peut s'exercer à la périphérie des différentes communautés et individus par le troc, l'échange direct en heures (HTSM), ce qui fait que l'élévation du niveau de vie et la répartition de la richesse se fait pour tous en même temps et non plus pour un centre financier qui génère l'exclusion et la précarisation, ainsi que la destruction des bases biologiques de la planète.

Un exemple
Le marché du bâtiment rapporte 6% par an au capital constant, c'est à dire que lorsque vous investissez 100 millions, cela vous rapporte 6 millions.
Mais comme il y a environ 3% d'inflation par an, le rapport réel est de 3% par an.
Par contre, si le même argent est placé dans un marché spéculatif, il rapporte 10% du capital constant par an.
Considérons les 3% d'inflation par an, ce placement rapporte donc 7% par an, ce qui a pour conséquence la fin des investissements massifs dans le bâtiment, ce qui induit 56 000 licenciements par an, et un chômage de plus en plus fort des travailleurs dans le bâtiment.
Que faire?
Le système de marché nous exclut, alors faisons en sorte de l'exclure pratiquement de nos vies.
Sortons volontairement du marché du travail, c'est à dire du salariat, si l'on ne veut pas disparaître socialement.
Voilà la tâche historique qui nous incombe, dépasser le marché, pour lui l'ennemi c'est l'homme qui ne veut pas être qu'une marchandise.
Note sur les conséquences du salariat sur les comportements des individus :
Le salarié est un individu exploité, soumis aux hiérarchies, qui ne prend pas d'initiatives sur le but de la production.
Il est routinier et en plus, vu le contexte actuel, il a peur pour sa survie.
II veut coller à la structure qui le domine.
On ne peut presque rien faire avec eux, par contre, on peut faire beaucoup avec ceux qui ont conscience de cette situation et qui veulent en sortir.

DEVIS APRES EXPERIMENTATION (~1995)

1 LES FONDATIONS : petit fossé, plus des pierres du lieu (1 pelle, une pioche, un ciseau, une ficelle et un mètre)

2 LES DALLETTES sur film plastique de récupération.
a) soit couler, dans des cagettes récupérées, un béton de terre avec paille esthétisé avec des pierres plates ou non,
b) soit une dalle d'un seul tenant avec incorporation de bouteilles en rive sud.
(10 sacs de ciment et de galets pour utiliser moins de mortier)
Coût: 420 fr.

3 LA STRUCTURE BOIS : ( piliers, charpente, colombage )
a) Solution gratuite si vous avez choisi un bon site en lisière de forêt, faire alors un élagage balivage (garder 500 arbres à l'hectare, chaque 5 mètres).
Entretenir la forêt autour et enrichir la bio diversité locale en replantant le double d'arbres, à partir des noyaux et non des arbres mutilés comme chez les pépiniéristes.
o Des enfants qui sèment et le verger en sec : Tel: 04 67 89 51 57
o Fruits oubliés Tel: 04 66 85 33 37
ou prendre le bois des chantiers de protection anti incendie autour des maisons.
b) Solution payante : 60 fr.(10 €) le m3 à débiter sur place besoins : 7 m3 Coût : 420 fr.

Ici, pour cette construction, bois en provenance de chantier d'entretien de la forêt par élagage de bouscasse de châtaigniers dans une forêt mixe, car il y a maladie de la châtaigneraie.
Tel: 04 66 55 67 57 ou 04 66 34 15 07
ou en bois de chauffage 320 fr. le m3 transporté .
Tel : 04 66 80 51 64

4 BALLOTS DE PAILLE :
Le moment où ils sont les moins chers (4 à 5 fr. le ballot), c'est en Juillet et Août, dans les champs.
Il faut les acheter sur place, ou à un berger.
Il y a aussi la possibilité d'échanger une journée de travail pour les ramasser, c'est l'appui mutuel d'entre aide, ce qui rend gratuit les murs ( il y a des ballots à 120 m de long)
Besoins: 75 ballots à 4 fr. pièce
Tel: 66 22 29 21 et 66 03 00 96
Coût : 75 x 4 = 300 fr.

5 LES ENDUITS :

Enduit extérieur :
Coût : 520 fr.
Carrières et sablières :
Tel : 04 66 81 01 75 et 04 66 89 59 31
TOTAL : 775 fr
Enduit intérieur :
Coût : 255 fr.
Sable jaune : 37 fr. la tonne

6 PILIERS BOIS CROISE :
(avec bois pris sur place)
Volume réel: 1,2 m3 (0,8 bois et 0,4 béton de terre et de paille)
Besoins : 2 sacs de ciment à 42 fr. pièce
Coût: 84 fr.

7 MUR DE BOUTEILLES :
Surface: 9 m2;
avec, soit 72 parpaings faite de 8 bouteilles ou cordés sur place, c'est moins cher.
Besoins : 4 sacs de ciment
Coût : 168 fr.

8 MENUISERIE :
Besoins : Fenêtre + porte
Coût : 60 + 178 = 238 fr.

9 ELECTRICITE :
(éclairage avec ou sans solaire) On peut commencer à la lampe tempête (Coût 30 fr.),
puis s'équiper d'une lampe solaire (Coût : 350 fr.)

10 SANITAIRES :
1 bidon : 150 fr.,
1 robinet : 8 fr.,
1 poubelle : 30 fr.,
1 sac de ciment: 42 fr.,
10 m de tuyau : 52 fr.,
1 tuile : 3frs.
Coût : 285 fr.

11 LA TOITURE :
Besoins : plastique noir 350 microns = 4 fr. Le m
Tube Sikaflex = 30 fr.
Coût 227 Fr.
Pointes de 100mm = 47 fr.
COUT TOTAL = 2 527 fr.

DEVIS RÉCAPITULATIF

1 Fondations : pierres du site + terre + Plastique de récuperation
2 Sol 420
3 Structure bois du site
4 Mur ballots 300 fr.
5 Enduits intérieur et extérieur 775 fr.
6 Mur de bouteilles 84 fr.
7 Pilier de bois croisé 168 fr.
8 Menuiserie 238 fis
9 Eclairage 30 fr.
10 Sanitaires 285 fr.
11 Toiture 227 fr.
TOTAL : 2 527 fr.

VERS LA GRATUITE ET L'AUTO GARANTIE DES NECESSITES VITALES

1.Se loger pas cher
2.Se chauffer
3.Se nourrir
4.Ne pas polluer
5.Se soigner
6.Produire son énergie,, communiquer, s'informer.
7.Aimer, s'aimer
8.Contribution à un débat sur la désurbanisation post industrielle et écologique.
L'énigme de la Servitude Volontaire.

IMPLANTATION GENERALE - RECHERCHE D'UN LIEU

Si en ville, les constructeurs ont perdu le sens de l'orientation (le Nord) avec leurs clapiers dans un entrelat de rues, l'orientation de la zone autonome et de la maison en particulier est fondamentale.
C'est de la compréhension active avec le milieu naturel et de notre association de fait avec les éléments que nous pourrons nous détacher de leur société du racket marchand généralisé.
Les meilleurs endroits, pour cette accumulation rapide de l'autonomie sur tous les plans, sont les sorties de talweg ruisseaux et les cônes de déjection plein sud car il y a de la terre fine et une bio diversité importante.

IMPLANTATION PARTICULIERE DE LA MAISON

- Bien orienter la façade Sud à la boussole, puis voir si, lors du solstice d'Hiver, le soleil touche la maison (on peut le voir avec un niveau de maçon, un rapporteur d'écolier et une règle), ceci pour les espaces situés entre les collines et les montagnes.
Généralement, les lieux de plaines sont trop pollués par les engrais.
Pour ce genre de projet les lisières des bois sont de bons espaces.
- Dégager un espace de 7m x 12m, récupérer le bois, les pierres, puis planter un piquet au centre O, tracer avec une ficelle un demi cercle de 5m.
Vous renforcez cette trace en installant des pierres de 10 cm de haut, faire la même chose avec le tracé à 4,7m.
- Attaquer le drainage à la pioche et à la pelle, faire un fossé à l'extérieur 0,5 m x 0,3m et le poursuivre dans le sens de la pente du terrain afin d'éviter toutes les stagnations d'eau.
Ne mettre la terre que du côté extérieur, ou surélevé avec un muret de pierres sèches s'il y a une pente.
- Finir l'empierrage du tour et recouvrir la surface avec un plastique noir (épaisseur = 350 microns) d'un seul tenant (récup. ou achat coop agricole), ensuite positionner, en les scellant, des boîtes de conserves 0 10, servant de négatif pour la pose des piliers.
Le scellement des boîtes se fait avec du béton de paille + terre (béton mexicain, composé comme suit : 1 pelle de ciment gris pour 3 pelles de terre et une poignée de paille + 51 d'eau)
- Pour la dalle deux possibilités : Dalle fixe ou Dalle démontable
Dalle fixe : Pour la dalle de 8 cm il faut préparer 4 réglés de béton de paille.
A partir du point A à A', de B à B', de C à C' etc... on part avec une règle de 2m (planche droite) sur laquelle on pose un niveau, on cale un point A' horizontalement, l'on pratique la même chose de A au point C puis C' etc... lorsque ces points sont secs on relie A à A', C à C', etc... ce qui donne les réglés sur lesquels, le lendemain, sera tirée la dalle, à la règle de 2,5m, en mettant du béton de paille entre les réglés.
En ce qui concerne la rive de dalle, avant de tirer, on cale une planche, on relève le plastique de 40 cm sur les cotés.

Prix dalle = 500Fr. Volume: 2,64 m3 soit 12 sacs de ciment.
Une gâchée = 25 pelles de terre + 1/2 sac de ciment + 2 pelles de paille + 24l d'eau.
Pour arriver à ce prix il faut introduire en coulant la dalle des pierres grosses comme le poing (8cm), par exemple des galets, ce qui augmentera l'inertie thermique de la maison.
En rive de dalle Sud on peut sceller des bouteilles.
Cependant il faut savoir que 75% de la déperdition calorifique d'une maison se fait par les portes et les fenêtres.
D'où le fait de rentrer dans la maison par une serre potager afin de créer un excellent tampon thermique.
En ce qui concerne l'esthétique du sol, le mortier, recouvrant la dalle, peut être coloré (par des oxydes + 1 sac de ciment blanc + 40 pelles de sables + eau), puis ciré.
On peut également, en récupérant du carrelage cassé faire des mosaïques ou inclure des pierres plates.
C'est la personnalisation de l'espace.
Dalle démontable isolante :
On met sur le plastique 3cm de sable (37F la tonne au 66 89 61 93) ou de mâchefer (gratuit: déchet de chaufferie), puis on pose dessus des carreaux de dalle (bar) de 48 x 28 cm en 8cm d'épaisseur, on peut se servir de cagettes pour le coffrage.
On coule un mortier de mâchefer armé de paille de 7 cm, puis on coule un mortier de ciment blanc de 1 cm, que l'on pourra colorer avec des oxydes. Ensuite, on peut jointer la dalle au mortier de chaux liquide, en le posant avec une boîte de conserve puis on le finit à la spatule à enduire, une fois sec.
Afin que le mortier de chaux ne s'accroche pas aux dalles, passer dessus avant de l'huile de tournesol de récupération.
Pour les pieds de poteaux, prévoir dans les carreaux de béton une réserve faite avec des boîtes de conserve (de 1kg), car les poteaux se bloqueront dedans par un tenon.

Nota : Pour établir la perpendiculaire à partir du point central O, prendre 4m en façade, 3m vers le Nord, il doit y avoir 5m aux extrémités pour avoir l'équerrage à 90°.
Ensuite, planter ficelle et piquet, ce qui permettra de se repérer relativement à l'axe central pour implanter les poteaux.



le plan en vue aérienne

LES MURS



schema pour la mise en place des murs

1-LES PILIERS :

On commence par monter les piliers de bois croisé (bois bien sec et traité) Ø 15 cm environ, avec du mortier de terre (3 pelles de terre + 1 pelle de ciment + eau).
Le pilier a comme dimension: 0,5 x 0,5 x 2,5 m.
Les bûches présentant des fentes seront recoupées et écorcées.
Si vous ne pouvez récupérer le bois sur place par le balivage, vous pouvez l'acheter, alors les piliers reviennent à 135Fr. les deux.
Prévoir les réserves de 10 cm pour le linteau porte et dormant de la fenêtre droite.

2-LES POTEAUX : Maintenant il s'agit de mettre en place les poteaux de Ø 14 cm.
On préparera les bouts en V et tenon.
On prévoira 2 bois de liaison (70 cm x Q) 8cm) avec la poutre en triangle clouée

Débit. Hauteur Diamètre
Poteaux A et H 270 15
Poteaux B et G 251 15
Poteaux Cet I' 242 15
Poteaux D et E 237 15

3-LES BALLOTS DE PAILLE

Nombre = 75 (0,3x0,5x1,1)
Prix moyen : 4Fr le ballot soit 300Fr en les prenant dans les champs
entre Juillet et Août, voir les bergers.
(Tel : 04 66 22 29 21 et 04 66 03 00 96)

Maçonner au mortier de chaux en bout (si l'on veut démonter, on glisse deux planchettes de palette entre chaque botte).
En saupoudrant de chaux entre les ballots, on évite les bestioles.
En glissant une bande de plastique entre les ballots, cela améliore l'étanchéité.
Les ballots seront un peu arqués de 3 cm, avec le genoux, pour épouser le demi cercle.
Bien les caler ( gain très appréciable de mortier).
Le poids du ballot étant de 15kg, on peut les transporter dans une remorque avec un vélo, pour ceux qui n'ont pas de caisse.
Si la maison doit être montée ailleurs, on peut préparer les enduis sur les ballots.

4-LE MUR TROMBE :

Monter le mur trombe avec cheminée incorporée, avec du mortier de terre, volume 2,5 m3 de pierre, en récupération sur le lieu et 2 sacs de ciment.
Prévoir un gabarit de cheminée, c'est plus facile, et 15 boîtes de conserve de 5Kg pour le tuyau. Prévoir des réserves sur les côtés pour les éléments de colombage horizontaux.
(bourrer bien de petites pierres entre les grosses).
Le but étant l'accumulation de chaleur.
Dimension du mur trombe: 3m x 2,75 m x 0,4 m

Mesure d'économie de ciment

1-Les Piliers : Pour consommer le moins de béton, de terre, mettre des morceaux de bois entre les demi ronds, ce qui diminue les joints d 1 cm.
3-Les Ballots de paille : Poser les ballots avec une ficelle à l'axe pour le rayon; les poser proprement; bourrer dans les joints verticaux des déchets de bois, des canettes, de chaque côté.
Vérifier la verticalité de chaque botte au niveau de maçon et caler au joint horizontal.
4-Le Mur trombe : Si on utilise du mâchefer, 1 seau de ciment pour 6 seaux de mâchefer béton maigre.

5-LES ENDUITS :

Enduits à la chaux St Astier et sable : 35 m2 en, 0,02cm 1m3 soit 4 sacs de chaux blanche (200Fr) et du sable jaune pour canalisation qui colle mieux et coûte 37Fr la tonne en carrière (Tel. 04.66.89.59.31), soit ici 55Fr (1,5 tonne).

Enduit d'extérieur

a) Pour l'enduit d'extérieur, nous avons modifié la technique de la première édition.
Vu que la paille fait rebondir les jets de mortier, nous avons opté pour la pose de l'enduit avec le dos de la truelle et la taloche.
En écrasant bien le mortier on arrive â refluer l'intérieur de la paille, ce qui finalement lui confère une micro armature in situ.

b) La deuxième couche peut être un mortier bâtard (par exemple : 6 seaux de sable + 1 seau de ciment + 1 seau de chaux maritime + eau).
L'épaisseur minimum de 1 cm permet de mieux l'accrocher.
La finition de planéité, de verticalité, chacun l'appréciera â son goût.

c) On peut ensuite passer au balai un lait de chaux aérienne ou vive, en y incorporant un paquet de colle à tapisserie par 20 litres de mélange; il s'agit d'obtenir un lait. Se munir de gants et de lunettes pour se protéger Les deux premiers enduits sont nécessaires, le troisième si vous avez un peu plus d'investissement à mettre dans ce projet.

Si on arrive à travailler à 2 cm d'enduit extérieur, cela coûtera 520 fr. (35 m2 x 0,02 m = 0,7 m3 ), cependant, comme il y a des joints a boucher avec de la paille et avec du mortier, on arrivera à 1 m3.
Soit 0,5 m3 de mortier dosé à 300 kg, ce qui donne 3 sacs de ciment pour 750 kg de sable pour canalisation et 150 litres d'eau. Ce qui induit un coût de : 3 x 42 + 28fr. soit au total 254 fr.
La deuxième couche idem avec 1,5 sac de ciment et 1,5 sac de chaux grise coûtera 12fr. de plus, soit 266fr.
Mais c'est du bourrage de paille des joints et du soin qu'on apportera à leur mise en place en arc de cercle que ce prix moyen tiendra.
On peut aussi acheter aux artisans des sacs de ciment qu'ils ont en gros (c'est à dire 36fr. le sac).

QUE VIENNE LE TEMPS DES MAISONS PERSONNALISEES PAR FRESQUES.

6-LES FENETRES :

a) 2 fenêtres coulissantes sur planchettes de planche de palette ou de bois rainuré.
Récupérer les vitres dans les casses spécialisées dans la démolition de véhicules, ou démolition d'H.L.M.
Prix :30F la vitre de car ,(1m x 1m), soit au total 60F. (Tel : 67 55 22 10)

b) Une troisième vitre ou un plastique (1m x 1m), bloquée par loquet, servant au chauffage des toilettes en sec (cendre, terre, excrément).



7-LES PORTES :

Porte isoplane de dimension (81 x 208) à passer à l'huile de tournesol et essence de térébenthine.
Récup chez Emmaüs, ou achat d'une porte déclassée ( 178Fr sans poignée au 66 60 75 31 ), ou achat d'une porte neuve ( prix : 230Fr sans poignée).
La poignée peut être fabriquée à partir d'un bout de tor à béton ou d'un tournevis.
Pour la construction de la serre du mur trombe, on peut utiliser pour faire le cadre les chevrons contenus dans les palettes.
II en faut 16,5m linéaire (penser à traiter le bois à l'huile de récup).
Une fois le cadre fait, mettre le film plastique devant (dimension du plastique 3,5 m x 3 m).
Ne pas oublier de prévoir, lors de la construction du mur, 4 trous de 10 x 10 cm, les 2 premiers trous sont situés à 30 cm du sol ( cela évite que la poussière passe par ces trous), les 2 autres trous sont situés en haut du mur.

En position d'hiver L'air passe par les 2 trous du bas puis circule en se réchauffant devant le mur.
L'effet de serre stocke la chaleur dans le mur.
L'air chaud en montant passe par les trous du haut.
La nuit la chaleur accumulée dans le mur va rayonner et réchauffer l'air.
Ainsi la pièce est chauffée par cet air chaud.
De plus, la cheminée incorporée dans le mur va aussi chauffer le mur, de même s'il s'agit d'une cuisinière.

En position d'été : Climatisation.
L'air arrive par un orifice Ø 15 en hauteur et au Nord.
L'air refroidit la pièce passe par les trous situés en bas du mur tandis que les trous situés en haut sont obturés par un morceau de bois.
L'air chaud part alors par deux échancrures triangulaires en haut du capteur serre, celles ci doivent être refermées pour l'hiver.
On pourrait améliorer ce système en y incorporant un séchoir solaire pour les fruits en mettant contre le mur des petites étagères percées, notre expérience des figues séchées a été concluante, les figues avaient un goût excellent.

8-LE MUR DE BOUTEILLES BOUCHEES ET CORDEES :

Soit on coffre de chaque côté et l'on monte les bouteilles avec du mortier sur une largeur de 15cm, maintien du coffrage par fil de fer torsadé, soit on prépare des parpaings de bouteilles (si l'on doit démonter) avec du mortier de terre et paille.
Variante on peut introduire par parpaing une poignée de paille de blé ou de tiges de lavande.
Pour le coffrage on met au fond du sable et l'on remplit les bouteilles d'eau pour qu'elles ne bougent.
Il faut 72 parpaings (25 hx48 lx17 e) auto fabriqués avec des bouteilles, dont certains devront être réalisés à la dimension voulues.
Coût pour 9 m2 140fr. Cela peut être un peu moins cher si l'on monte directement les bouteilles sur place.
Pose des colombages horizontaux (voir les réserves) et des montants autour des fenêtres, effectuer des assemblages ou clonages.
Si l'on corde directement les bouteilles translucides et carrées (jus de fruits), on économise (3/4) du mortier par rapport aux parpaings de bouteilles.
A l'avenir, nous pensons étudier un petit four à chaux pour fabriquer d'une manière autonome le liant. Cette partie peut être effectuée après la toiture.

CHAUFFAGE ET CLIMATISATION FACADE OUEST et COUPE BRISE BB



1- Planter des fleurs et plantes médicinales.

2- 30 cm d'humus isolation thermique (ne pas prendre de l'espace à la terre, car actuellement chaque 100 m2 de construction implique 1000m2 de destruction, d'où disparition des espèces végétales et animales).

3- Bandeau, constitué de bouscasse de Ø 5cm.
Tel : 66 34 15 07

4- 1 ou 2 films plastiques sur des feuilles de carton reposant sur les entretoises constituant le plafond, pour éviter de le percer.
Ce film revient de 10cm sur les côtés et est maintenu par des planchettes (de 50cm x 8cm x 2cm) pour faire gouttes d'eau.
Derrière le toit une tuile canalisera l'eau recueillie vers des citernes, possibilité de recueillir 30m3 .

5- Série de bidons alimentaires de 225 l. ( prix: 150fr ; Tel : 04 32 34 67 02 ou 04 90 56 00 02)

6- 10 m de tuyau Ø 25 mm avec robinet ( Prix: 5,20fr le mètre )

7- Lampe solaire : prix: 350F ou pour une installation solaire Tel : 04 66 41 32 27

8- Dallage

9- Plastique au sol ou pas si on fait un mur de 30cm de haut en pierre sèche.

10- Crépis

11- Glissière en bois de palette, 2 vitres de car (95x102 coulissantes) ou de récup de démolition (Prix : 60F) ou 4 vitres plates de voiture entre 20fr et 30fr (Tel : 04 67 55 22 10)

12- Linteau : 2 bois de Ø 10cm x 3,20m.

CHARPENTE ET TOITURE MATERIAUX

Prélèvement par élagage et balivage, autour de la maison, du bois.

Une feuille plastique (10,5 x 6 m), 2 kg de pointes de 90 et 1 tuile.

Humus récupéré dans le sous bois pour l'isolation du toit.

PHASE 1

Poser les linteaux 1 et 2 qui ont été entaillés aux deux extrémités et traités a l'huile de friture de tournesol avec moitié d'essence de térébenthine, sur les poteaux en bois croisé, le mur trombe et les poteaux


Pose des poutres, axage 80 et 120, faire un petit V sur les poutres à 30 cm du bout façade pour empêcher qu'elles ne roulent.
Les angles de coupe de l'autre bout seront finis en place.



Débit poutre :
A et H = 290 par Ø 20
B et G = 420 par Ø 20
C et F = 485 par Ø 25
D et E = 520 par Ø 25

Clouer avec les poteaux.
Maçonner les sablières entretoises sur les ballots de paille

PHASE 2

Poser les bûches de plafond, retailler chacune à la forme avec un angle de 30°.
Débit à 120cm; Nombre : 340 morceaux en Ø 10 de moyenne;
Intercaler une bûche grosse et une petite pour résister au toit végétal, pointer avec des clous de 5 cm, bien enfoncer;
par prudence et pour que la tête du clou n'entame pas le plastique, on peut mettre des cartons sans agrafes dessus.
En ce qui concerne le passage de la cheminée, il faut couler du béton de terre autour et avoir une marge de 20cm.



PHASE 3

Ensuite, mettre le plastique (350 µ noir) (coopérative agricole ; prix : 4fr le m2 soit 150fr.).
Marcher dessus en chaussettes, si jamais il y a des trous on peut les réparer avec du Sikalatex en tube.
Le retourner sur les bords pour le fixer avec une planchette de récup de palette servant de goutte d'eau.
On met un clou et une rondelle de caoutchouc pour maintenir en forme le bout du plastique.
Puis placer le bandeau de petit bois en 70cm de Ø 50 environ, tremper dans de l'huile de récup (friture), sans essence de térébenthine, puisque l'on va récupérer l'eau qui coulera de la toiture.
Il en faut environ 900 que l'on fixera avec des clous; dans la mesure où l'on perce le plastique, on peut mettre une étanchéité en découpant des petits carrés de (3 cm x 3 cm) dans des chambres à air éclatées, jetées; (on peut les récupérer dans les poubelles des garagistes).
Il serait bon de rajouter entre le bandeau et le plastique, une bande de papier goudronné pour éviter que les U.V. du soleil brûlent à la longue le plastique de polyanne.
Pour l'étanchéité de la cheminée, faire une fente de 1m, puis rajouter par dessus une bande de 0,5m par 1,2m de polyanne où l'on fera un trou pour le passage du conduit.
Là on mettra un joint de Sikaflex dessous et autour du tuyau; cependant ne pas caler le joint contre le tuyau, réserver 3 cm.
Construire l'embase de la cheminée avec de très gros galets pour ne pas blesser le plastique.
Mettre sur cette toiture végétale 10 m3 d'humus.

Nota: Nous avons constaté que, pour la rive de toiture, les différents diamètres des entretoises, ainsi que leurs longueurs, présentent des difficultés pour mettre les bandeaux de rétention d'humus. Voici des éléments faits avec des démontages de palettes.
Sur le bandeau avant, ajouter aussi une équerre de bois tout le long. ..

Descriptif du détail
1- Plantes médicinales et comestibles (voir chapitre bio diversité)
2- Humus et terre du lieu ou ballots de paille (30 cm +/- 10 m3)
3- Poutres de Ø 20 à 25 60 F le m3 si on l'achète à un propriétaire qui veut faire de l'élagage (Tel: 04 66 55 67 57)
4- Rondins de plafonds Ø 10
5- Bois de sablière scellé au béton de paille (mettre une poignée de paille; 3 pelles de terre, 1 pelle de ciment et de l'eau)






Ce texte est tiré de la brochure

un autre monde est possible
ni la ville ni la campagne, le plaisir des deux
D
es espaces autonomes, écologiques, libres, souverains à créer.

CONTACT - DIFFUSION

- Le web des "Rencontres d'écologie sociale et de la cité" veut assurer une diffusion vers les anglophones et un forum internet.
Internet : rcreagh@alor.univ-montp3.fr
Fax : (33) 04 67 58 55 32
http://alor.univ-montp3.fr/CIRCAN/Creagh/

- L'exposition de bio-architecture sera mise sur le web ultérieurement par des étudiant(e)s.
- Si vous êtes intéressé par l'auto-garantie des nécessités vitales, cf brochure n°1 Habitat d'urgence (prix 60 F).

Cette brochure peut être librement reproduite, traduite et expérimentée sans indication d'origine.
Les résultats de ces recherches sont donnés à tous, pour l'autonomie de l'espèce humain Signalons que des modifications y seront apportées, dans les années qui vont suivre, rendant compte de l'évolution des recherches et des nouvelles découvertes.

Cette brochure a un coût de 100 F pour le cofinancement de la recherche écologique, et plus, pour l'entraide.
Pour se la procurer, écrire à C.J.L. - Energie B.P. 11- 34830 Clapiers

Elle sera aussi prochainement disponible sur le web au niveau mondial, dans une version comprenant l'ensemble des éléments proposés dans cette exposition sur la bio-architecture, sur le site suivant :
http://www.multimania.com/guilhem/chut.htm

Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil