Soutien à cantoyourte

 

Communiqué des Objecteurs de Croissance Gard-Lozère

Devant l'imminence du krach écologique et l'improbable instauration d'urgence par les Etats d'une gouvernance mondiale travaillant au destin collectif, quelques précurseurs de la société post industrielle inaugurent discrètement, dans nos campagnes, un style de vie sobre et cohérent, autonome et responsable : par nécessité ou par choix, de plus en plus de personnes s'installent à demeure dans des habitats alternatifs, légers ou mobiles.

Loin de la récupération marchande d'un ethnicotourisme de la cabane, ce mouvement basé sur la décroissance consumériste et la solidarité planétaire exprime l'intelligence compensatoire et réparatrice d'un peuple modeste qui a compris qu'il n'avait plus rien à attendre des politiques clientélistes. Réponse auto-immune, régulatrice, à la démesure et à la démence économique, cet exode en légèreté démontre les capacités d'auto-organisation, d'ingéniosité, de rebondissement, de prise en charge de sa propre vie, loin des normes de l'opulence obligatoire, par des personnes considérées jusque là comme inutiles, subversives, improductives ou en échec social.

C'est ainsi que la yourte, née du désert des nomades, devient le symbole de l'émancipation radicale vers une alter-société, en contre-pied absolu à l'aberration outrancière du système productiviste.

En Cévennes, la DDE s'attaque aux yourtes, qui ont l'impertinence d'offrir un habitat familial à moindre coût, mais surtout d'échapper au permis de construire. Elle intente abusivement des procès en correctionnelle contre paysans et auto-constructeurs. Déboutée, la DDE fait alors pression sur les propriétaires pour provoquer des expulsions.

Ce harcèlement contraint à des installations sur des friches reculées, et à des viabilisations autonomes: récupération d'eau de pluie, toilettes sèches, phytoépuration, bioclimatisme et énergies renouvelables, qui complémentent naturellement une économie de subsistance fondée sur l'entraide, le défrichage, le jardinage, la botanique médicinale, la cueillette, la récupération et l'artisanat, le seul luxe étant l'ordinateur, indispensable lien entre le local et le global, et entre réseaux d'affiliation. Cette autonomie elle-même est attaquée sous des prétextes fallacieux d'insalubrité ou d'atteinte aux paysages!

Ainsi cet art de vivre simplement, décemment, sans massacrer son voisin, la nature et la planète, cette citoyenneté de sagesse et de contentement, en pleine expérimentation à l'abri du terrorisme médiatique, ne peut s'abstenir d'organiser sa défense contre les attaques des prédateurs.

Le Cantoyourte, lieu de vie expérimental social, écologique et culturel où des yourtes auto construites occupent un terrain non constructible, en zone industrielle à Bessèges, en Cévennes minières, a été racheté à l'insu des occupants autorisés par des marchands de biens qui, spéculant sur des profits financiers, attaquent en procès Sylvie, la militante fondatrice et animatrice vivant sur place.

Nous déclarons légitimes et prioritaires le travail et l'engagement des habitants et des usagers du site et par conséquent le droit d'usage et l’utilité sociale et écologique, dans une pédagogie de préservation et valorisation du lien social et de l'environnement naturel, contre toute exploitation usurière par la spéculation immobilière.

Nous souscrivons à l'acquisition légale et prioritaire de friches urbaines et rurales par les usagers, les citoyens, les associations, les travailleurs locaux, les communes et les collectivités publiques, afin de préserver sur le territoire national des espaces sociétaux coopératifs protégés de la marchandisation des besoins fondamentaux que sont l'habitat, l'agriculture vivrière et la culture. (projet « terrains de vie »)

Nous appelons à un large soutien au Cantoyourte!

Rassemblement de toutes les forces vives de la joie de vivre

le Vendredi 25 Juillet à 9 Heures au tribunal d'Alès!

Et comme il faut s’organiser pour expérimenter, résister, élaborer des alternatives au modèle économique prédateur de nos vies, nous avons la nécessité de vous annoncer la création, dans le Gard et la Lozère, du Mouvement politique « les Objecteurs de Croissance »

Les Objecteurs de Croissance Gard /Lozère

Sylvie Barbe : cantoyourte@orange.fr
Ghislaine et Jean Noël Brossard : jano@williamb.org
Jean Paul Lambert : prosper.dis@wanadoo.fr
Christian Sunt: ecolib@free.fr


nous contacter : ecolib@free.fr